Manger ce qui me correspond. Vivre à pleins poumons. Aimer sans conditions ! -20% avec le code EATLIVELOVE
Voir nos réponses à vos questions sur 1Food1Me :

Cette année, je choisis ce que je veux… et j’agis

L’année 2020, rythmée par des périodes de confinement et de déconfinement, a vu un changement radical de nos modes de vie. Nous avons commencé à cuisiner plus à la maison, à faire notre propre pain, à consommer plus de produits “made locally”. Par ailleurs, cette année a aussi été marquée par l’augmentation du grignotage, du dérèglement de nos repas et de la prise de poids : selon Santé Publique France, 27% déclarent avoir pris du poids cette année, contre 11% qui déclarent en avoir perdu.
En restant davantage à la maison, nous avons pu constater les liens de cause à effet entre notre alimentation et notre qualité de vie, et l’impact de ce que nous consommons sur notre forme, nos humeurs, notre sommeil, notre capacité de concentration et notre bien-être. 
Et si nous prenions toute la mesure de l’impact de notre alimentation sur notre qualité de vie ?  

Cette année, je veux…

Avoir l’esprit clair et non embué, positif et ouvert, tous les jours de l’année !

Le saviez-vous : alors qu’il ne pèse qu’environ 2% du poids corporel, le cerveau utilise 20% de l’énergie totale de notre corps. Notre alimentation joue un rôle fondamental dans l’apport de cette énergie nécessaire au cerveau pour bien fonctionner. « Bien nourrir » son cerveau, c’est en effet assurer un apport constant de certains nutriments apportés par les « bons glucides », du fer, des protéines, des « bons gras », et des vitamines. Nous sommes tous différents dans nos apports : un bilan fonctionnel nutritionnel permet de mesurer nos insuffisances dans ces nutriments essentiels.
L’enjeu est là : un cerveau en forme, c’est un mental fort et des capacités optimales pour bien penser, parler, imaginer, planifier…

Cette année, je veux…

Résister aux grignotages qui ne “nourrissent” pas 

Selon Santé Publique France, 22% des Français déclarent grignoter entre les repas plus que d’habitude depuis le confinement. Les aliments sucrés sont souvent la cible de ce grignotage. 
Nous n’avons pas toujours consommé du sucre dans ces quantités : la consommation de sucre sous toutes ses formes a augmenté de 10 à 15 fois depuis le début du 20ème siècle. Or, notre corps n’a en aucun cas besoin de sucres raffinés d’autant plus que ces derniers, lorsque consommés en excès, créent de nombreux effets négatifs tels que le diabète ou la prise de poids.
Pire encore, leur surconsommation produit une réaction dans l’organisme de surcharge d’insuline puis d’hypoglycémie directement liée à des phénomènes de fringales, de fatigue accrue et d’hypersensibilité au stress.
Un cercle vicieux s’installe et l’addiction se crée d’autant plus qu’il est difficile d’éviter le sucre tant il est présent partout dans notre alimentation moderne: friandises, produits transformés, gâteaux, chips, boissons…
Des solutions existent et se mettent en place pas à pas : en apprenant à détecter les sources de sucres raffinés dans notre alimentation, en remplaçant petit à petit ces « calories vides » par des « calories pleines » qui « remplissent avec plaisir », tout autant. 

Cette année, je veux…

Éviter que chaque repas rime avec ballonnement et inconfort digestif

Les troubles digestifs pourraient affecter plus de 20% de la population des sociétés modernes. Ils sont corrélés à une mauvaise qualité de sommeil, des troubles de l’humeur, de la fatigue.
Afin de faciliter le travail de son intestin et éviter les ballonnements qui peuvent en être à l’origine, il est important d’apprendre à discerner les aliments à privilégier de ceux à éviter ou à consommer de manière limitée.
Des gestes simples tels que prendre son temps au moment des repas et bien mastiquer sont des clés certaines d’amélioration de son confort digestif. 
Nous sommes tous différent dans notre assimilation biologique de chaque aliment d’où l’importance de mettre en place une démarche personnalisée, sur plusieurs mois. 

Cette année, je veux…

M’endormir en moins de 10 minutes une fois la tête sur l’oreiller

Avoir un bon sommeil est essentiel pour « bien » vivre. Un déficit de sommeil provoque inévitablement de la fatigue en journée et est associé à une mauvaise gestion du stress, des comportements alimentaires déréglés, une faible attention, et de manière générale, à une moindre qualité de vie.

La bonne nouvelle, c’est que notre alimentation influence directement la qualité de notre sommeil : il est donc possible de mieux dormir si l’on mange mieux. En réalité, préparer son sommeil commence dès le petit déjeuner, en favorisant les aliments qui contribuent à l’éveil et à la stimulation. Il est également important d’apprendre ceux qui induisent une bonne qualité de sommeil dès l’après-midi.

Cette année, je veux…

Être assuré.e que je mange suffisamment varié et de bonne qualité


En 2015, seuls 25% des adultes et 30% des enfants avaient atteint un seuil adéquat de vitamine D.
De plus, près de 75% de la population française aurait des apports insuffisants en Magnésium.
Enfin, 21% des femmes en âge de procréer présentent des réserves trop faibles de fer.
Plusieurs causes sont citées : les pratiques intensives de l’agriculture moderne avec pour résultat un appauvrissement des sols menant à une perte en nutriments dans nos assiettes, moins de temps passé à cuisiner, plus de temps passé à « snacker », une consommation accrue de produits industriels…
Ces chiffres alarmants prouvent qu’il est capital de consommer des aliments variés et de bonne qualité afin d’avoir les apports nutritionnels suffisants. 
Un bilan fonctionnel nutritionnel personnalisé permet à chacun.e de savoir les nutriments dont il a besoin et ceux qu’il lui manque, et de parvenir ainsi à une alimentation qui répond à ses besoins.

Cette année, je veux…

Vieillir en bonne santé et voir l’aube de mes +80 ans bien entouré.e

L’Organisation Mondiale de la Santé estime qu’environ un quart de la mortalité totale dans le monde est causée par une combinaison de facteurs de risque d’origine nutritionnelle, tels que le surpoids ou l’hypertension artérielle.
L’alimentation est une des premières raisons de décès prématurés liés à des maladies chroniques.
Plus nous vieillissons, plus nous sommes confrontés à un déclin cognitif. Une étude de chercheurs de l’INSERM a montré en 2012 que notre mémoire, notre capacité à raisonner et à comprendre commence à décliner dès l’âge de 45 ans.
Il faut donc prendre soin de son cerveau et de sa santé le plus tôt possible : l’alimentation joue un rôle central pour nous y aider. 


1FOOD1ME, PREMIER PROGRAMME DE NUTRITION BIEN-ÊTRE PERSONNALISÉ FONDÉ SUR LA BIOLOGIE

👉 TESTEZ-VOUS avec le Questionnaire Gratuit de Nutrition Santé TEST ME et recevez une première recommandation nutritionnelle gratuite !

1. Mon mode de vie

Avec le programme 1Food1Me, j’évalue des habitudes et des routines répétées chaque jour, parfois héritées par mes parents, façonnées par les modes et les croyances, et perfectionnées depuis des années.

2. Mon corps

Mon corps sait ce dont il a besoin, est-ce que je le sais aussi ? Le Bilan de biologie fonctionnel nutritionnel 1Food1Me, ce sont 18 biomarqueurs qui évaluent mes éventuels déséquilibres, excès ou déficits, nutritionnels. Il renseigne, noir sur blanc, ce dont mon organisme a besoin.

3. Ma capacité à changer

C’est dur de changer. 1Food1Me est conçu pour m’aider à activer un parcours de changement comportemental qui, parce qu’il agit au quotidien et qu’il est fondé sur mes besoins, m’aide à savoir quoi changer, comment changer et à mesurer l’impact de mes changements.

Références
Santé Publique France: https://www.santepubliquefrance.fr/presse/2020/confinement-quelles-consequences-sur-les-habitudes-alimentaires
Sucre, stress et comportement alimentaire: http://www.sante-et-nutrition.com/sucre-stress-comportement-alimentaire/
http://www.sante-et-nutrition.com/nutrition-et-sommeil/
Le déclin cognitif apparaît dès 45 ans: https://presse.inserm.fr/le-declin-cognitif-apparait-des-45-ans/2536/
La nutrition, un enjeu essentiel de santé: https://www.cairn.info/revue-les-tribunes-de-la-sante1-2015-4-page-23.htm
Nestlé Nutripro https://www.nutripro.nestle.fr/outil/documents-patients/infographie-immunite-et-alimentation?utm_campaign=Newsletter&utm_source=NL_november&utm_medium=push1#
Rej. A and Al. The role of diet in irritable bowel syndrome: implications for dietary advice https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/%2031468640

👉 SUIVEZ-NOUS (en likant et en s’abonnant) sur Linkedin, Facebook et Instagram pour en apprendre plus sur la nutrition bien-être et santé, et pour être tenu informé de l’actualité sur l’innovation 1Food1Me.

Pour toute question, remarque ou feedback, n’hésitez pas à nous contacter à hello@1food1me.com

Ne passez pas à côté de quelque chose qui vous manque
Testez vos équilibres nutritionnels
Gagnez en force, en énergie, en qualité de vie

L’équipe 1Food1Me

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin