Même en temps de coronavirus, nos laboratoires sont ouverts. Votre bien-être n’attend pas. En savoir plus sur votre accueil en laboratoire.
Contactez-nous à hello@1food1me.com

Biologie préventive : la biologie de demain ?

Le vieil adage “Mieux vaut prévenir que guérir” résume bien la vision du programme nutritionnel proposée par 1Food1Me. Et pourtant en France et dans certains pays européens, la place qu’occupe la prévention santé, dans laquelle s’inscrit la biologie préventive, est encore faible comparée à d’autres pays tels que les ´États-Unis ou le Canada. Selon l’étude Mazars – Opinion Way de 2018 réalisée sur un échantillon de 1000 français : 78%des Français sontouverts à une modification des comportements en matière de santé à condition qu’elle soit prise en charge par la Sécurité Sociale.
Néanmoins, 82% de la population a pour résolution d’améliorer son bien-être, notamment via l’alimentation, et 35% estime que la prévention en matière de santé est avant tout du ressort de chacun. 

Dans l’expérience du programme 1Food1Me, le point de départ est une analyse biologique de 18 biomarqueurs via des prélèvements sanguins et urinaires réalisés en laboratoire d’analyse médicale. Ces analyses s’inscrivent dans une branche de la biologie médicale appelée “biologie préventive”. 

Quelle est la différence entre biologie médicale et biologie préventive ? Quel est le parcours de vos tubes prélevés au laboratoire ? On décrypte.

La biologie médicale, c’est quoi ?

La biologie médicale représente la grande majorité des actes de biologie en France. Il s’agit d’une spécialité médicale utilisant des techniques de laboratoire (analyse, microscopie, virologie, hématologie, microbiologie…) afin de mesurer les différents constituants de nos liquides biologiques, tels que le sang, les urines, les selles, la peau.
Cette pratique contribue à évaluer l’état de santé des patients, à diagnostiquer des pathologies et à suivre des traitements ou des maladies. On considère qu’elle représente environ 70% de la totalité des diagnostics réalisés. L’examen de biologie médicale se déroule en trois phases : 

1. Le pré-analytique

La première étape est la réalisation des prélèvements au laboratoire. S’ensuit l’étiquetage des tubes, la préparation et le conditionnement des prélèvements en vue de leur analyse. Ce travail est réalisé dans le laboratoire qui vous prélève. Puis, selon le laboratoire ou le type d’analyses, les échantillons sont soit traités et analysés au laboratoire préleveur, ou bien ils sont transportés vers un autre plateau technique. 

2. L’analytique

C’est le processus technique permettant l’obtention d’un résultat d’analyse biologique. De plus en plus, cette analyse est réalisée par des automates très sophistiqués. Les résultats sont ensuite validés par des contrôles de qualité.

3. Le post-analytique

Cette phase concerne la validation et l’interprétation des résultats, dans le but de les communiquer à l’individu prélevé, dans le délai prévu. 

Quels sont les métiers clefs en laboratoire ?

Le biologiste-responsable est le biologiste médical qui assure les fonctions de direction. Il a le rôle de chef de laboratoire.
Le biologiste médical contrôle et analyse les données biologiques. 
Le technicien de laboratoire effectue les différents prélèvements et travaille sous supervision du biologiste médical.
Les ingénieurs et cadres travaillent sur le plan technique, informatique, qualitatif…
Les secrétaires s’occupent de l’accueil et de l’enregistrement des patients.

La biologie préventive : l’approche scientifique de notre prévention

En un demi-siècle, l’espérance de vie a augmenté partout dans le monde, grâce aux progrès de la médecine et à l’amélioration des conditions d’hygiène. 
Néanmoins, depuis plusieurs décennies, nos modes de vie s’accompagnent souvent de comportements délétères pour notre santé :  plus de snacking et d’alimentation rapide ; plus de consommation de sucres ajoutés ; moins de cuisine maison ; plus d’aliments transformés industriellement ; des aliments qui ont perdu leur densité nutritionnelle ; une alimentation peu variée ; un manque d’activité physique ; de la sédentarité ; du stress…
Rappelons que nos modes de vie sont les principaux facteurs de risque des maladies chroniques (les cancers, les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, les maladies cardio vasculaires, Alzheimer) elles-mêmes responsables de près de 70% des décès dans le monde. 

Le troisième rapport du WCRF (World Cancer Research Fund) informe que 40% des cancers seraient liés à notre mode de vie et à nos comportements, que la nutrition est une des démarches permettant le plus de réduire nos risques de cancer, et ceci avec l’aide d’une approche scientifique. 

La biologie préventive permet de suivre différents marqueurs biologiques susceptibles de traduire d’éventuels dysfonctionnements, déficits, carences ou excès, qu’il sera alors possible de mettre en évidence, en vue de les corriger via nos modes de vie. Elle s’inscrit ainsi dans une démarche active et responsable d’amélioration du bien-être physique et mental et de prévention favorisant un vieillissement en bonne santé, et permettant d’anticiper des coûts médicaux futurs en prenant soin de sa qualité de vie et de sa santé le plus tôt possible.
À l’inverse de la biologie médicale couverte par la Sécurité Sociale en France, la démarche de biologie préventive est personnelle et financée directement par le client lui-même. Aujourd’hui, et à l’inverse d’autres pays, elle reste encore peu pratiquée et peu connue.

Gage de sérieux, la visite en laboratoire peut susciter des appréhensions. Alors comment s’y préparer et l’intégrer dans son hygiène de vie ? Nos conseils.  

Des réponses aux appréhensions communément exprimées en laboratoire

👉 « J’ai peur des aiguilles et j’appréhende la vue du sang ! »

Vous avez peur des prises de sang ? Le personnel de laboratoire est très expérimenté et a l’habitude de prélever des personnes ayant ces appréhensions. Dîtes-vous que l’aiguille est très fine, que la quantité de sang prélevé est très faible et que l’acte va très vite.

Avant la prise de sang : demandez à la personne qui vous fait le prélèvement de surélever vos jambes si vous êtes sujets au malaise. 

Pendant la prise de sang : pensez à autre chose (à un souvenir de vacances, à votre liste de courses (!), au déroulé de votre journée de la veille…), à peine vous commencerez à y penser que ce sera déjà fini ! Concentrez-vous sur votre respiration et respirez calmement en inspirant par le nez et en expirant par la bouche.

💡 Pour les plus sensibles, il est éventuellement possible d’appliquer un patch anti-douleur sur la peau, 1 heure avant la piqûre (sur prescription médicale).

👉 « Il y a beaucoup de tubes ! J’ai peur qu’on me vide de mon sang… »

Notre corps d’adulte contient 5 litres de sang et un tube contient de 2 à 5 millilitres de sang.  Pour le protocole 1Food1Me, 8 tubes de sang sont prélevés, ce qui correspond à à 32 ml. On compare : lors d’un don de sang classique, la quantité de sang prélevé se situe entre 420 et 480 ml. 

👉 « J’évite les laboratoires ou tout lieu médical depuis le coronavirus »

Depuis les dernières annonces gouvernementales concernant les nouvelles mesures liées au Covid-19, tous les laboratoires incluant les laboratoires partenaires de la société 1Food1Me restent ouverts et vous accueilleront en appliquant des protocoles d’hygiène et de sécurité les plus strictes.

Les test Covid-19 sont souvent réalisés sur des plages séparées des horaires habituels d’ouverture des laboratoires. Des accueils sur des lieux séparés ont été mis en place. 

Le Bilan Biologique 1Food1Me

Le programme nutritionnel 1Food1Me s’appuie sur une démarche scientifique qui  motive, rationalise, et mesure l’impact de changements alimentaires et de mode de vie ciblés. 
Son point de départ est un bilan de biologie qui évalue les résultats de 18 marqueurs biologiques nutritionnels via des analyses de sang et d’urine effectuées en laboratoire proche de chez soi. 
C’est le 1er programme digital de nutrition bien-être fondé sur un bilan de biologie. 

Les newsletters 1Food1Me ont du succès !

• C’est 1 fois par semaine
• C’est 1 contenu de qualité qui sensibilise + mobilise aux liens entre alimentation et bien-être
• C’est 1 aide pour changer : des conseils, des informations sur des fondements scientifiques, des recettes, pour améliorer son bien-être, semaine après semaine. 
👉 On la partage à ses proches : par ici ! https://1food1me.com/blog


FOOD1ME, PREMIER PROGRAMME DE NUTRITION BIEN ÊTRE PERSONNALISÉ FONDÉ SUR LA BIOLOGIE

1. Je réalise un bilan biologique nutritionnel en laboratoire

Le Bilan de biologie fonctionnel nutritionnel 1Food1Me, ce sont 18 biomarqueurs qui évaluent des déséquilibres, excès ou déficits, nutritionnels. Il renseigne, noir sur blanc, ce dont mon organisme a besoin. 

2. J’évalue mes habitudes alimentaires

Avec le programme 1Food1Me, j’évalue des habitudes alimentaires et des routines répétées chaque jour, façonnées par les traditions, les modes et les croyances, et perfectionnées depuis des années. 

3. Je change pour une alimentation qui me correspond, avec plaisir 

1Food1Me est conçu pour m’aider à activer un parcours de changement alimentaire qui, parce qu’il agit au quotidien et qu’il est fondé sur mes besoins, m’aide à savoir quoi changer, comment changer et à mesurer l’impact de mes changements.

Références de cet article

  • Mitchell et al. The chemical composition of the adult human body and its bearing on the biochemistry of growth. The Journal of Biological Chemistry 1945: 625-637. 
  • PNNS – Manger Bouger : https://www.mangerbouger.fr/Le-Mag/Bien-etre/L-eau-indispensable-a-notre-bonne-sante
  • Nestlé Nutri Pro : https://www.nutripro.nestle.fr/dossier/nutrition-generale/hydratation/besoins-et-conseils-adultes-seniors/articles/besoins-et-conseils-dhydratation-chez-les-adultes-0#
  • Jéquier E, Constant F. Pourquoi faut-il boire de l’eau ? Pour maintenir la balance hydrique. Cahiers de nutrition et de diététique 2009;44(4):190-197
  • Légifrance : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000000215649/
  • Légifrance : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000028437808/
  • Enquête CCAF 2013, CREDOC.
  • Ameli : https://www.ameli.fr/paris/assure/sante/urgence/pathologies/deshydratation
  • World Cancer Research Fund Third Expert Report : https://www.wcrf.org/dietandcancer/about
  • Réseau National Alimentation Cancer Recherche : https://www6.inrae.fr/nacre/

👉 SUIVEZ-NOUS (en likant et en s’abonnant) sur LinkedIn, Facebook et Instagram pour en apprendre plus sur la nutrition bien-être et santé, et pour être tenu informé de l’actualité sur l’innovation 1Food1Me.

Pour toute question, remarque ou feedback, n’hésitez pas à nous contacter à hello@1food1me.com

Ne passez pas à côté de quelque chose qui vous manque
Réalisez un bilan de biologie nutritionnel
Apprenez à savoir quoi changer et comment changer
Gagnez en force, en énergie, en qualité de vie


L’équipe 1Food1Me.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin