Même en temps de coronavirus, nos laboratoires sont ouverts. Votre bien-être n’attend pas. En savoir plus sur votre accueil en laboratoire.
Contactez-nous à hello@1food1me.com

Femme & Homme : des différences nutritionnelles

Cette semaine a commencé par la Journée internationale des droits des femmes, ce lundi 8 mars. Elle nous a inspiré à étudier de plus près les différences entre hommes et femmes sur le plan de la nutrition et des comportements alimentaires.

🔍 Zoom sur les différences des équilibres nutritionnels de notre génération.

La carence en Vitamine D : les hommes sont touchés

La majorité de la vitamine D présente dans l’organisme est synthétisée par la peau. C’est pourquoi on parle de s’exposer au soleil comme d’un grand bain de vitamine D ! 

🌎 Selon un rapport de l’OMS datant de 2011, dans le monde, la carence en vitamine D est plus répandue chez les personnes âgées ou celles vivant en hautes latitudes où les heures d’ensoleillement dans l’année sont limitées, notamment pendant l’hiver. Chez les personnes âgées de plus de 65 ans, ce constat est dû à la diminution de l’aptitude de la peau à synthétiser la vitamine D, qui se fait de manière plus lente par rapport aux jeunes adultes. 

🇫🇷 Selon l’Etude Esteban réalisée par Santé Publique France entre 2014 et 2016, seulement 25% des adultes atteignent un seuil adéquat en vitamine D.

💡La situation en carence de vitamine D s’est améliorée en France depuis 2006 pour les femmes, alors qu’elle s’est empirée pour les hommes âgés de 55 à 74 ans. Il est conseillé à chacun de suivre ses niveaux d’apports en vitamine D au cours de l’année. 

La carence en Folates : les femmes sont à risque 

Les Folates (Vitamine B9), aussi appelés Acide Folique, sont essentiels au développement cellulaire, à la croissance des tissus et au bon fonctionnement du cerveau. Leur déficit est corrélé à des états de fatigue chronique, des troubles digestifs et de l’anxiété. Ce sont chez les femmes que sont observées de plus fortes carences en acide folique. 

🇫🇷 Selon l’étude Esteban réalisée par Santé Publique France (2014-2016), la prévalence du risque de déficit en vitamine B9 en France a quasiment doublé ces 10 dernières années chez les femmes adultes passant de 7% en 2006 à 13% en 2015.

🌎 Selon l’étude OMS datant de 2011, la carence en folates tend à avoir une prévalence plus élevée chez les personnes qui consomment des quantités importantes de céréales raffinées et peu de fruits et légumes. Aux Etats-Unis, avant l’introduction obligatoire d’enrichissement de la farine en acide folique en 1998, on estimait à 15% la proportion de femmes adultes qui présentaient des taux faibles en folates. 

💡Suivre ses apports en folates est essentiel notamment pour des femmes souhaitant avoir un enfant ou en cours de grossesse. 

Le stress : des réactions différentes

Le stress et notre manière de s’alimenter s’impactent mutuellement. En période de stress, nous sommes plus enclins à consommer certains aliments, bien souvent le sucre, et nos prises alimentaires peuvent être affectées. Par ailleurs, le stress peut avoir des conséquence sur la bonne assimilation des nutriments.  

Selon l’étude menée par l’American Physchological Association (APA), un regroupement de savants et psychologues américains, entre 2007 et 2010, hommes et femmes déclarent des réactions différentes au stress, aussi bien mentalement que physiquement. 

  • Les femmes déclarent être plus susceptibles que les hommes (28% contre 20%) à  subir beaucoup de stress
  • 49% des femmes déclarent que leur stress avait augmenté au cours des cinq dernières années contre 39% des hommes
  • 49% des femmes déclarent s’être mal alimenté en raison du stress contre 30% des hommes.

💡Homme ou femme, notre bonne gestion du stress va de pair avec une alimentation équilibrée, et permet d’éviter des pertes en nutriments essentiels. 

Mode de vie sain : les femmes plus en action

🇫🇷 En France : selon une étude réalisée par l’Observatoire, Société et Consommation (l’Obsoco) en janvier 2021 sur un échantillon de 3851 personnes représentatif de la population de France métropolitaine âgée de 18 à 75 ans : 

  • 82 % des Français ont le sentiment d’être plus attentifs à leur alimentation qu’il y a trois ans.
  • Des modifications de comportement sont plus marquées chez les femmes que les hommes (73 % contre 67 %).
  • 83% des Français déclarent consommer des produits bio, même si le prix reste le principal frein à cet achat.

🌎 En Europe : une étude réalisée sur 11 pays de l’Union Européenne par le Bureau Européen des Unions de Consommateurs (BEUC) fin 2019 investigue sur les attitudes des consommateurs envers la consommation responsable.

  • Deux tiers (67 %) des consommateurs se disent ouverts à l’idée de modifier leurs habitudes alimentaires pour des raisons liées à l’impact sur l’environnement.
    Les hommes ont tendance à être plus réticents à modifier leurs habitudes alimentaires que les femmes.
  • Néanmoins, plus de la moitié des consommateurs (hommes et femmes confondus) déclarent que la consommation responsable et durable a de l’influence (43 %) ou beaucoup d’influence (17 %) sur leurs habitudes alimentaires.

Les courses : vers la parité !

On s’est s’intéressé aux habitudes de courses alimentaires entre hommes et femmes ! Selon une étude réalisée par l’Ipsos en 2018:

  • 55% des Français considèrent que les inégalités hommes/femmes en matière de répartition des tâches ne sont plus vraiment un problème au sein du foyer
  • 32% des hommes déclarent par exemple faire les courses le plus souvent (14% seulement rectifient les femmes !). 

Depuis ces 50 dernières années, la répartition des tâches ménagères au sein des familles s’est améliorée. 

Des progrès : en 2018, au sein des couples les plus « jeunes » (entre 2 et 8 ans de vie commune) les personnes sont nettement plus enclines à déclarer un partage équitable de certaines tâches domestiques avec leur conjoint : 50% déclarent “c’est autant moi que mon conjoint” en ce qui concerne faire les courses.

🧡 Cette semaine, célébrons femmes et hommes ! Nous vous offrons une remise exceptionnelle de 50€ sur l’achat du Programme 1Food1Me, avec le code AVECELLES


1FOOD1ME, PREMIER PROGRAMME DE NUTRITION BIEN ÊTRE PERSONNALISÉ FONDÉ SUR LA BIOLOGIE

1. Je réalise un bilan biologique nutritionnel en laboratoire

Le Bilan de biologie fonctionnel nutritionnel 1Food1Me, ce sont 18 biomarqueurs qui évaluent des déséquilibres, excès ou déficits, nutritionnels. Il renseigne, noir sur blanc, ce dont mon organisme a besoin. 

2. J’évalue mes habitudes alimentaires

Avec le programme 1Food1Me, j’évalue des habitudes alimentaires et des routines répétées chaque jour, façonnées par les traditions, les modes et les croyances, et perfectionnées depuis des années. 

3. Je change pour une alimentation qui me correspond, avec plaisir 

1Food1Me est conçu pour m’aider à activer un parcours de changement alimentaire qui, parce qu’il agit au quotidien et qu’il est fondé sur mes besoins, m’aide à savoir quoi changer, comment changer et à mesurer l’impact de mes changements.

Références de cet article

  • Rapports de l’OMS : https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/44585/9789242594010_fre.pdf;jsessionid=08A4F6A5D516D0BF67C22DBEC10CF91A?sequence=1
  • Santé Publique France, Etude Esteban : https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2019/esteban-2014-2016-chapitre-dosages-biologiques-des-vitamines-et-mineraux-pas-de-deficit-important-ou-de-carence-a-grande-echelle
  • Ameli : https://www.ameli.fr/paris/assure/sante/themes/anemie-carence-fer/comprende-anemie-carence-fer
  • Etude de la BEUC : https://www.beuc.eu/publications/beuc-x-2020-042_consumers_and_the_transition_to_sustainable_food.pdf
  • Etude de l’Obsoco :https://lobsoco.com/wp-content/uploads/2021/01/LObSoCo_CITEO_Observatoire-de-la-consommation-responsable_RAPPORT-COMPLET.pdfObosco :
  • American Psychological Association (APA) : https://www.apa.org/news/press/releases/stress/2010/gender-stress.pdf

👉 SUIVEZ-NOUS (en likant et en s’abonnant) sur LinkedIn, Facebook et Instagram pour en apprendre plus sur la nutrition bien-être et santé, et pour être tenu informé de l’actualité sur l’innovation 1Food1Me.

Pour toute question, remarque ou feedback, n’hésitez pas à nous contacter à hello@1food1me.com

Ne passez pas à côté de quelque chose qui vous manque
Réalisez un bilan de biologie nutritionnel
Apprenez à savoir quoi changer et comment changer
Gagnez en force, en énergie, en qualité de vie

L’équipe 1Food1Me.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin